S’installer au Québec et travailler en TI grâce à Larochelle.

Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Email this to someone

Moerani Hortense Teahe, conseillère en analytique des données a intégré le centre d’excellence Analytique des données de Larochelle suite aux Journées Québec, en mai dernier. À travers ce billet, elle nous témoigne de son expérience :

Peux-tu nous expliquer dans quel contexte tu as connu Larochelle Groupe Conseil ?

Tout d’abord, j’étais étudiante en master d’informatique en alternance en France à La Rochelle (la ville!). Étant originaire de Tahiti, j’avais prévu de finir mes études en France puis de partir à l’étranger pour découvrir l’inconnu ! J’ai donc commencé à faire mes recherches en France, où j’ai pu constater qu’il y avait beaucoup de demandes de la part des entreprises. À chaque entretien, je vérifiai les possibilités offertes pour l’international. En parallèle, je m’étais inscrite à partir de plusieurs sites pour recevoir des alertes d’offres d’emploi à l’étranger. Parmi ces alertes, un poste de Larochelle a retenu mon attention car il correspondait à mon profil. Je savais aussi que le Canada était un pays d’accueil. J’ai donc décidé d’essayer.

Je suis allée voir leur site, j’ai parcouru les articles et vu leur vidéo. Cela ne m’a pas laissée indifférente. Ce que je trouvais rassurant, c’est qu’il y avait déjà plusieurs personnes venant de l’étranger parmi leurs employés. J’avoue que j’ai aussi interprété le fait que l’entreprise s’appelait comme la ville de mes études comme un signe positif pour la suite des choses :-) je me suis dit qu’il fallait que je tente le coup ! Par la suite, j’ai compris que c’était à travers les Journées Québec, à Paris, que je pouvais rencontrer leur équipe. Comme dans tous les cas, je ne perdais rien à essayer, je me suis inscrite aux Journées Québec et j’ai ensuite reçu une invitation pour un entretien.

Comment se sont déroulées les Journées Québec de ton côté?

C’était un peu tendu pour moi parce que les Journées Québec tombaient en même temps que ma période d’examens et la remise de mon rapport de stage. Mais je ne regrette absolument pas, ça en valait la peine! Mon premier entretien s’est très bien passé, on m’a invitée à une seconde entrevue l’après-midi même pour discuter d’une proposition. Entre-temps, l’équipe de Larochelle m’a suggéré d’aller rencontrer les autres entreprises présentes. Même si je n’étais venue que pour Larochelle à la base, je suis quand même allée faire un rapide tour avant de revenir vers Larochelle pour ma seconde entrevue.

Une fois la proposition acceptée, comment cela se passe-t-il?

Les choses vont très vite, car il faut entamer les démarches pour obtenir un permis de travail. J’ai été mise en contact avec une personne de l’équipe de Larochelle dédiée à l’accueil des futurs employés. C’est elle qui m’a guidée dans toutes les démarches. Si j’avais des questions, j’avais juste à lui envoyer un mail et elle me répondait. C’est assez simple, il y a des formulaires à remplir et des papiers à fournir. Le service d’immigration est très réactif dès qu’on lui fournit les documents rapidement. Finalement, dans mon cas, le processus a été finalisé en 3 mois. Il aurait pu être beaucoup plus court, mais comme je n’étais pas toujours en France pendant le processus, j’ai pris un peu plus de temps à rassembler les différents documents nécessaires.

Comment as-tu préparé ton arrivée au Québec?

Comme le Québec était une première pour moi, j’ai demandé conseil à cette même personne de Larochelle qui m’a fourni des liens vers des sites. J’ai ainsi récupéré toute l’information nécessaire pour mon billet d’avion, le logement, les assurances …

Pour le logement, j’ai attendu d’être sur place car je ne connaissais pas les quartiers. J’ai donc habité chez une amie au début, le temps de trouver un logement. Là, je me suis rendue compte des différents accents et parfois même, de la difficulté à être comprise à cause du mien!

Comment s’est passée ton intégration à Larochelle?

Très bien! On m’a assigné un « parrain » qui est en fait un autre employé de l’entreprise qui est là pour aider à s’intégrer. J’ai aussi fait la connaissance de mon gestionnaire dès le premier jour.

On m’a proposé de faire une formation SSIS, un logiciel que j’avais peu eu l’occasion d’utiliser pendant mes études. J’ai accepté, car on m’a aussi proposé de passer une certification reliée à cette formation. J’ai donc suivi cette formation en ligne, en ayant aussi à disposition des livres, mais surtout des ateliers: en effet, comme je n’étais pas la seule à suivre cette formation, nous nous réunissions régulièrement sur des sujets précis. Bien qu’on ne soit pas tous au même niveau (car pas tous arrivés en même temps), c’est très intéressant et il y a une véritable entraide entre les consultants. La seule chose qui m’a déroutée au départ ça a été le clavier. En effet, bien que ce soit un clavier français, ce n’est pas un clavier azerty !

Un mois après, où en es-tu?

Je viens de débuter un mandat, ce qui me permet de mettre en application ma formation. Ça me plaît car il y a plusieurs personnes expérimentées qui m’aident si besoin. Ma partie concerne l’assurance qualité, donc je m’assure que les processus développés fonctionnent correctement par rapport à ce qui était prévu. Pour la suite et si je le souhaite, on m’a proposé de travailler soit en développement, soit de faire du reporting. Je trouve cela très bien qu’on me laisse choisir.

Cela fait un peu plus d’un mois que je suis arrivée maintenant. Et franchement, je n’ai aucun regret, je suis très contente! L’ambiance en plus est super, il y a beaucoup de jeunes. Et je découvre que Montréal est une très belle ville avec beaucoup de neige !

Moerani Hortense Teahe, comme Imane Bouassria ou Marc Fonteneau, font partie de nos talents qui sont venus s’installer au Québec en choisissant Larochelle Groupe Conseil comme employeur.  Cette année, les Journées Québec ont lieu les 1er et 2 décembre à Paris. Différents postes sont disponibles. Notre équipe vous y attend pour vous les présenter.