De l’analytique des données à l’intelligence artificielle

Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Email this to someone

Par Marie-José Lepage, vice-présidente du centre d’excellence conseil en gestion.

Le 24 février dernier, se tenait pour sa 3e édition le Forum Stratégique sur l’intelligence artificielle. Cet évènement, organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, a connu un véritable succès si l’on en juge par le nombre de participants et la qualité de son programme. En effet qu’on le veuille ou non, l’intelligence artificielle et ses applications se démocratisent et le fait, que de plus en plus d’entreprises la considèrent, est une réalité.

Bien évidemment, le développement de l’infonuagique et la grande puissance de traitement des données n’y sont pas indifférents. Mais repartons de la base : l’intelligence artificielle n’est possible qu’avec les données !

L’analytique des données : le socle de l’intelligence artificielle 

La science des données est la base de l’intelligence artificielle. Prenons l’exemple de Wayfair, détaillant de meubles et de décorations en ligne. Grâce à une équipe d’environ 200 développeurs et scientifiques de données, l’entreprise a su s’imposer sur le marché avec une offensive marketing très efficace. En effet, grâce à l’intelligence artificielle, Wayfair recueille et unifie l’information pertinente dans le but de personnaliser vos transactions et ainsi détecter vos intentions d’achat. En se basant sur votre historique d’achats, Wayfair vous propose alors d’autres produits, favorisant ainsi le « cross-selling ».

Mais au-delà de son équipe, il faut comprendre que Wayfair a dû mettre en place toute une stratégie d’acquisition et de traitement des données. Il a donc dû acquérir une expertise dans le domaine des données afin de capitaliser dessus, avant de pouvoir considérer une certaine intelligence artificielle.

Dans le paysage québécois, où les petites et moyennes entreprises dominent le marché, on peut alors se demander si l’intelligence artificielle ne relève pas du rêve! En effet pour ces entreprises, l’adoption des nouvelles technologies, comme l’intelligence artificielle, résonne comme une source d’avantages concurrentiels mais avec de nombreux défis à relever.

 

Maturité numérique et défis des PME

D’après une analyse de la Banque de Développement du Canada sur la maturité numérique des PME, on constate qu’environ 80% d’entre elles sont déconnectées et utilisent largement Excel.

L’acquisition d’une expertise en intelligence artificielle à l’interne reste d’autant plus délicate que les Talents en intelligence artificielle sont coûteux et les projets encore au stade de l’expérimentation.

On le sait tous, les coûts de la montée en compétences, l’expertise, l’acceptation par l’organisation et l’impact social représentent les principaux défis des entreprises face à la mise en place de l’intelligence artificielle. Une bonne gouvernance quant à son application transversale dans toute l’entreprise est essentielle pour mener à bien sa mise en place et pour sécuriser et contrôler en permanence les données. 

Une des solutions pour permettre à ces organisations de poursuivre leur croissance et d’aller vers l’intelligence artificielle est alors de se faire guider par une entreprise experte dans les données.

À travers nos mandats, nous avons la chance de côtoyer des grandes entreprises, mais également des PME, à différents stades de maturité technologique et avec différents objectifs.

Grâce à notre expertise en transformation numérique et en valorisation de données, nous sommes en mesure de les accompagner, de les outiller pour leur permettre de se démarquer et d’envisager une intelligence artificielle appliquée à leurs enjeux, à leurs objectifs et à leur modèle d’affaires.